Le prince Laurent aux P’tits Colibris

TOURNAI
Le prince Laurent aux P’tits Colibris

La Une.

Visite princière, ce jeudi, à l’école d’enseignement spécialisé “Les P’tits Colibris”, à Tournai. L’école, qui a multiplié les projets en rapport avec la nature et l’environnement et qui a d’ailleurs reçu un prix en ce domaine dans le cadre de Natura 2000, accueillait S.A.R. le prince Laurent. Lequel est resté beaucoup plus longtemps que prévu au sein de l’école, prenant le temps de s’intéresser à chacune des initiatives présentées par les enfants. L’un d’eux a même fait allusion aux futurs jumeaux princiers.

Le prince Laurent a passé une bonne partie de la matinée jeudi aux P’tits Colibris, s’intéressant à divers projets environnementaux.

Page 21.

Les P’tits Colibris comblé


Le Prince Laurent visitait les P’tits Colibris, ce jeudi, à Tournai pour y découvrir notamment les projets environnementaux défendus par l’école.

SAR le Prince Laurent ne devait en principe rester qu’une heure dans les locaux et jardins de l’école d’enseignement spécialisé, les P’tits Colibris, à Tournai. Il n’est en réalité reparti qu’à l’issue d’une visite ayant duré plus de 2h30. Cela montre tout l’intérêt que le Prince accorde aux différents projets qui lui furent présenté par les élèves et enseignants au sein de différents stands aménagés tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’école. Projets qui pour la plupart, portaient sur le préservation de la nature et de l’environnement. Dont un film vidéo, entièrement réalisé par les écoliers, intitulé “Les poissons n’ont pas la pêche” et qui valut à l’établissement, dirigé par M.Etienne Espeel, de remporter en 2005 le prix du meilleur message environnemental lors du 5è festival Natura 2000 de Spa.

C’est vrai que tu vas avoir des jumeaux ?

Si la visite s’est prolongée, c’est aussi et surtout parce que le Prince lui-même a pris le temps de commenter chacune des initiatives qui lui étaient présentées et à répondre aux différentes questions que lui posaient les enfants. Entre les stands consacrés à la vie des abeilles et à un prjet d’élevage des coccinelles, un enfant a eu l’audace de demander : ” C’est vrai que tu vas avoir des jumeaux ?”. Alors qu’une institutrice tentait d’écarter l’enfant indiscret, le prince rétorquait : ” Laissez-la, madame, c’est normal qu’un enfant me pose la question. Et bien oui, Claire et moi allons avoir des jumeaux…”

Devant le stand consacré à l’histoire de notre dynastie, c’est le Prince qui, cette fois, posa une question à laquelle personne – ni le gouverneur de Province, ni le bourgmestre de Tournai et autres représentants politiques présents – ne put répondre complètement. ” Il manque quelque chose dans votre présentation, précisa le Prince, savez-vous qui a dirigé la Belgique avant Léopold Ier ? On l’oublie très souvent, mais après l’indépendance de la Belgique, en 1830, c’est Surlet de Chokier, qui dirigea le pays durant un an…”

Avant de reprendre lui-même le volant de sa voiture familiale, le Prince a encore passé pas mal de temps dans les jardins de l’établissement. Il a notamment pu gouter à des préparations culinaires réalisées par des anciens élèves de l’école aujourd’hui étudiants dans des sections hôtelières. Lesquels démontraient ainsi de manière évidente que les P’tits Colibris leurs avaient également ouvert des portes intéressantes pour leur future vie professionnelle.

Pour la petite histoire, on notera que le Prince Laurent était accompagné par son aide de camps, le général major à la retraite, Jacques Wirtgem qui a passé toute son enfance à Tournai, notamment à l’école du 24 août. Aux P’tits Colibris, il a retrouvé l’un de ses amis, militaire retraité lui aussi, le colonel René Vivier, prsident du pouvoir organisateur de l’ASBL “Institut d’enseignement spécial.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.