Tous en piste: le cirque va arriver

T O U R N A I

Tous en piste: le cirque va arriver

Souper-spectacle , exposition muséale, animations …
l’école «Les P’tits colibris» met le paquet pour le retour du cirque Georget, du 15 au 26 octobre.
Pascal LEPOUTTE

La belle histoire qui lie le cirque Georget à plusieurs écoles du Hainaut occidental ne date pas d’hier. «Nous les avons déjà accueillis en 2004, mais depuis l’âme du cirque continue un peu à rôder autour de nos murs…», explique Étienne Espeel, le directeur de l’école primaire Les P’tits Colibris, qui propose à des enfants en difficulté , âgés de 6 à 13 ans, un enseignement spécialisé de qualité, respectueux du rythme de chacun.
Alors, pour le retour du Georget Family Circus à la rue du Crampon, l’établissement a décidé d’offrir aux élèves et au public «un certain plus». Ainsi, le cirque s’installe cette fois pour deux semaines complètes. Un fameux défi, y compris financier (le budget atteint 25000 euros!), mais que le directeur ne craint pas de relever, persuadé qu’il est suivi «par une trentaine d’enseignants qui ont envie de se surpasser et réalise des choses exceptionnelles pour créer l’évènement.» Toute l’équipe est amenée à se mobiliser derrière le projet: «Nous voulons faire mieux et plus fort qu’il y a trois ans, offrir aux enfants ce qu’il y a de meilleur…»
Durant quinze jours, une période qui permettre cette fois à l’ensemble des 166 élèves de profiter du stage (à un prix volontairement accessible), l’accent sera particulièrement mis sur l’intégration, l’ouverture vers l’extérieur. Avec l’accueil d’autres écoles ou la participation d’étudiants voulant faire de l’éducation leur métier qui viendront encadrer les enfants. Mais aussi plusieurs animations exclusives: une bourse d’échange, une exposition sur le monde du cirque, une messe sous chapiteau (accessible aux riverains) etc.
M.Espeel voit dans l’accueil d’un cirque pédagogique de multiples avantages: l’implication des élèves dans LEUR projet; la participation des parents («qui verront leurs enfants sous un regard positif»); une ouverture sur le monde; l’apprentissage de la tolérance (de soi et des autres); le développement de compétences («comprendre par exemple que faire le clown relève d’une préparation sérieuse»); la réalisation du rêve des jeunes; la satisfaction d’un public que l’on attend évidemment nombreux…
Avant de céder la place aux artistes professionnels, les enfants montreront ce qu’ils ont appris: jonglerie, équilibre sur boule, trampoline, assiettes chinoises, saut à la corde, diabolo…
Pour l’occasion, un logo (très réussi) a été créé: Pipo deviendra le fil conducteur de la quinzaine. En fin de stage, chaque enfant recevra un tee-shirt à l’effigie du petit personnage. Pour ne pas oublier cette riche expérience. Et pour que vive le cirque!

Un vecteur pédagogique puissant

Une têtière d’éléphant (de l’Américan Circus), un piano pour chien (construit pour le caniche de Denise Rancy), un tabouret de pachyderme, des affiches de cirque du XXIe siècle, des vêtements ou des objets ayant appartenu à des artistes réputés… voilà une partie des choses que le Docteur Mochez promet d’amener à Tournai le samedi 20 octobre.
Collectionneur, il s’occupe depuis 2001 avec son fils Vincent de l’espace-cirque “La Gardine” à Wasquehal (F), près de Lille, un des trois musées du cirque français, le seul situé au nord de la Loire. J’ai toujours été persuadé que le cirque était un vecteur pédagogique extrêmement puissant, sous toutes ses formes, explique M.Mochez, pour qui le projet des P’tits Colibris correspond à sa propre vision. Ce sont surtout les gens qui font ce métier que j’adore. Qui ont parfois eu, comme les Georget, le courage de lâcher tout ce qu’il avaient déjà pour assouvir leur passion dévorante. En fonction de leurs moyens, ceux-ci font merveilleusement bien leur métier et respecte le public !” Et de rendre hommage à Joël Geroget, disparu trop tôt en avril dernier à l’âge de 59 ans, un autodidacte qui s’était lancé, dans les années 80, dans l’aventure du Family Circus, avec Hélène, son épouse couturière, et leurs fils.

 L’espace-cirque La Gardine est ouvert au public le mercredi et le week-end

Le programme, du 14 au 26 octobre

Dimanche 14 : arrivée dur cirque Georget dans l’école

Lundi 15 : montage du chapiteau

Du mardi 16 au vendredi 26 : découverte des arts du cirque par les enfants et manipulations, préparation des numéros; animation en classe par les étudiants de l’école normale (HECFH) et de la section “animation” de l’Institut La Madeleine de Tournai.

Vendredis 19 et 16 à 19h : spectacle des enfants. PAF : 5 €

Samedi 20 de 14h à 18h : bourse aux objets du cirque. Exposition permanente de l’Espace Cirque “La Gardine” de Wasquehal (entrée gratuite) et à partir de 16 h : dîner spectacle. Prix : 25 €

Dimanche 21 à 11h : messe sous le chapiteau du cirque Georget.

Lundi 22 : découverte par différentes écoles de l’histoire du cirque au travers un spectacle du Georget Family Circus.

VITE DIT

Bourse d’échange : une première

Le samedi 20 octobre de 14h à 18h, la cour de l’école accueillera une grande bourse d’échange sur le thème du cirque. Pour Jean-Yves Lenglez, il s’agit d’une première fois à Tournai “ou alors, il y a très très longtemps…”

Les exposants proposeront des affiches, programmes, accessoires, figurines…desgrands cirques du monde.
> Inscriptions auprès de M.Lenglez (069/224 903).

Ambiance cabaret

Originale la soirée de samedi, la seule qui ne verra pas les enfants de l’école se produire ! Les artistes du cirque Georget, proposeront en effet à partir de 19h leur “Grand Ecran sur petite piste” lors d’un dîner spectacle. Au menu : coupe de champagne et zakouski; boeuf bourguignon , frites et salade d’endives; farandoles de desserts et café. Le repas sera entrecoupé de numéros présentés par le Georget Family Circus. Prix : 25 €
> Réservation obligatoire au 069/21 10 19, car le nombre de places est limité à 200.

Six semaines dans notre région

Chaque fois qu’ils reviennent chez nous, le cirque Georget reste un peu plus longtemps… Cette année, du 8 au 12/10, il sera à l’école communale de Rumes, du 15 au 26/10 aux P’tits Colibris, du 5 au 8/11 sur le site de l’IESPP pour l’école communale de Marquain et du 12 au 16/11 à l’école N.-D. des Rhosnes d’Hacquegnies.
Enfin du 29/10 au 3/11, il plantera son chapiteau aux Bastions pour présenter “le premier cirque d’Halloween”.
On attend beaucoup de ce spectacle, dont on ne sait rien : Même moi, dit Jean-Yves Lenglez, qui représente le cirque en Belgique : tous les numéros seront revus et corrigés.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.