800 p’tits Picards à l’fiète

TOURNAISIS
A la maison de la Culture
800 p’tits Picards à l’fiète

bLe cabaret des infants d’Tournai était à la fois une grande première et une première grande réussite! Les 800 gosses issus de 33 écoles de l’entité ont drainé dans leur sillage la foule de leurs parents et amis enthousiastes. Il y avait donc du beau monde à la maison de la culture ce samedi…
Le picard tournaisien, c’est d’abord une ambiance, un folklore, “ c’est s’ancrer dans ce qu’on est ”, comme l’a si bien dit Michel Derache, coordinateur de l’événement, dans l’euphorie de cette grande rencontre.
Cette journée a aussi été une des façons les plus amusantes de jouer avec les mots. Dans le hall de la maison de la culture, les enfants des Ursulines s’amusent avec vous de dictons savoureux et imagés.“ Les plus bruyants ne sont pas les plus efficaces ” devient “in cat qui miaule i n’attrape pos d’soris ”! Killian, 12 ans, qui a animé ce stand, a vite compris le truc: “Au début, je ne comprenais rien au picard. Maintenant je le parle à la maison et, en plus, je fais la traduction pour mes parents!
”. Vu comme ça, apprendre des rudiments de picard est un vrai jeu d’enfant. Pour l’émotion, pour réellement vivre toute la dimension des “ rachènes” picardes, il fallait aller voir sur scène ces gosses de l’ville de Tournai.Dans la salle Frank Lucas, les élèves de la Sainte-Union de Kain ont présenté“ M’métier, ch’est vraimint l’pus bieau du meonte” qui mettait à l’honneur les petits métiers de la rue du début du siècle dernier. “ C’était très très émotionnant! ”, a réagi une maman, à chaud, après la représentation.
“ C’est une expérience géniale pour les enfants et une belle reconnaissance de leur travail. Je trouve que c’est une bonne chose que la langue picarde soit perçue de façon positive.
Sans tout ce qui a été fait à l’occasion de cette journée, certains n’auraient sans doute pas accès à cette partie de notre patrimoine oral. ”Le soir même, tous les enfants allaient monter sur la grande scène pour prendre part à un cabaret exceptionnel, celui du 100e anniversaire de la Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien.”

S. ST.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.