Petits Colibris, école comme les autres

TOURNAI – Les travaux se multiplient à la rue du Crampon pour doter l’école d’infrastructures fonctionnelles et équipements modernes.


L’informatique sera un outil motivant et une source d’études et de découvertes affirme Étienne Espeel.

En 1991, les Pères de la Salette quittent leur couvent. Peu adapté à l’enseignement qui s’y installe, le bâtiment s’améliore grâce aux initiatives du PO que préside Daniel Maurage. Aujourd’hui 180 écoliers évoluent dans un environnement agréable et motivant.

En profondeur

En cet établissement d’enseignement spécialisé du réseau libre, les améliorations se lisent avant même l’entrée. Une imposante grille empêche dorénavant «les intrus indélicats de garer leur véhicule sur nos pelouses et apporte tranquillité et sécurité sur notre site» applaudit le directeur Étienne Erpeel.

Après dix ans de directorat, il est enthousiaste face «à un environnement quasi relaxant avec des arbres et une large étendue herbeuse favorable à la gym en plein air».

Partout règnent propreté et ordre retrouvés dans les différents locaux. Les sanitaires neufs sont nets, fonctionnels, sans papier qui traîne ou odeurs désagréables. Il y en a «à chaque étage, ce qui limite les déplacements et laisse le jeune sous l’œil attentif du personnel».

Reste à finir un gros boulot, le troisième étage. Cinq classes plus grandes, bien éclairées et aussi une grande salle d’informatique. Y trône une vingtaine de PC, tous en ordre de marche et qui joueront pleinement leur rôle d’ici peu, une fois que les plafonneurs, carreleurs et électriciens auront achevé la finition.

Aujourd’hui, l’école des Petits Colibris rejoint le leitmotiv de son directeur «les enfants qui étudient ici ont le droit de le faire dans une école qui soit comme les autres, dans un décor correct et motivant, pour s’insérer demain dans la société».

É.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.