Nouvelles mesures Covid-19 du 27 mars 2020

Madame, Monsieur,

Le Conseil national de sécurité, qui détermine les mesures visant à contenir la propagation du COVID 19, s’est réuni ce vendredi 27 mars et s’est prononcé sur la prolongation des mesures de confinement jusqu’au 19 avril, ce qui intègre désormais la période des vacances de printemps.

Le Conseil national s’est également positionné sur l’organisation de garderies, pendant cette période, pour les enfants dont les parents exercent une activité professionnelle dans des secteurs vitaux et services essentiels. Il faut y ajouter les enfants qui relèvent de situations sociales spécifiques dans le cadre des politiques de l’aide à la jeunesse et pour les enfants de parents n’ayant pas d’autre choix que de confier la garde de leurs enfants aux grands-parents qui sont un public fragile.

Les écoles resteront fermées les samedis, dimanches et jours fériés.

Modalités de mise en œuvre.
La mise en œuvre de la décision du Conseil national de sécurité doit être envisagée selon la séquence et les modalités suivantes.

Etape 1
Ce lundi 30 mars chaque école est chargée d’inviter les parents qui veulent disposer d’une solution de garde pendant la durée des vacances de printemps à se signaler par écrit pour le lendemain à 16h au plus tard.

Etape 2
Le mardi 31 mars, les écoles communiquent les informations récoltées à l’étape 1 à leur pouvoir organisateur pour lui permettre de déterminer, en toute autonomie, ses modalités d’organisation de la garderie, dans le respect des dispositions de la présente circulaire et en respectant au mieux les principes édictés par la Conseil national de sécurité.

A partir de là, trois grands scénarios sont possibles, sans préjudice de la souplesse organisationnelle accordée aux pouvoirs organisateurs :
a. Les écoles qui n’ont enregistré aucune demande des parents dans le cadre de l’étape 1 restent fermées au public.
b. Les écoles qui ont reçu des demandes des parents et disposent de membres du personnel enseignant volontaires et/ou de personnel d’accueil suffisant pour assurer la garderie restent ouvertes.
c. Les écoles qui ont reçu des demandes des parents mais ne disposent pas du personnel volontaire suffisant pour assurer la garderie doivent se signaler sans délai auprès du Bourgmestre ou du coordinateur ATL ou, à défaut, du service d’accueil extrascolaire de leur commune.

Les parents dont les enfants sont scolarisés dans une école visée au point a. ou au point c. qui seraient soumis à un besoin de garde imprévu pour des raisons professionnelles, seront renvoyés par l’école vers le Bourgmestre ou le coordinateur ATL ou, à défaut, vers le service d’accueil extrascolaire de leur commune.

Extrait de la circulaire n°7524 – Caroline DESIR (Ministre de l’éducation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.