Nouvelles mesures Covid-19 en vigueur du lundi 16 novembre au 18 décembre 2020

Madame, Monsieur,

Comme vous le savez, la situation sanitaire a continué à se dégrader fortement au cours des derniers jours et notre système hospitalier est désormais proche de la
saturation. Dans ce contexte, le Comité de concertation (CODECO) s’est réuni ce vendredi 30 octobre et a adopté des mesures extrêmement fortes pour limiter la
propagation du virus. Certaines de ces mesures concernent directement l’école. Elles s’inscrivent en cohérence avec l’analyse d’experts sanitaires 1, lesquels considèrent que :

– L’augmentation des cas positifs constatée dans les écoles ces dernières semaines résulte de l’accélération des contaminations dans la société.
L’éducation, malgré des mesures très strictes, est victime de l’épidémie croissante, sans en être le moteur ;
– Une approche différenciée peut être développée pour l’enseignement fondamental et l’enseignement secondaire, vu le risque de contamination beaucoup plus faible entre élèves et des élèves vers les adultes lorsque les enfants ont moins de 12 ans ;
– Au sein de l’enseignement secondaire, une différence peut également être établie entre les élèves du premier degré et les autres degrés.
Partant de ces considérations et de la littérature scientifique qui permet de les appuyer, les décisions suivantes découlent des mesures adoptées par le CODECO :

1. Une suspension des leçons est prévue les 12 et 13 novembre pour permettre aux directions et aux équipes éducatives de préparer la rentrée.
Les membres du personnel restent à la disposition de leur pouvoir organisateur, dans la limite de leur charge, pour ces deux journées, notamment pour l’organisation des garderies. Les réunions d’équipes visant à préparer la reprise des cours doivent être organisées à distance. Lorsque ce n’est pas possible, elles doivent se tenir en petits groupes.
Pour ces deux journées, il est demandé aux parents de garder au maximum leurs enfants à la maison ou de trouver des alternatives de garde n’impliquant pas des personnes à risque.  Les écoles d’enseignement ordinaire et spécialisé doivent toutefois proposer un service minimum de garderie durant les heures d’ouverture de l’établissement
afin d’accueillir les élèves dont les parents n’ont pas d’autre solution ainsi que pour les résidents des internats et homes d’accueil permanents répondant au même critère.

2. L’enseignement fondamental et l’enseignement secondaire basculent en code rouge à partir du lundi 16 novembre et a priori jusqu’aux vacances d’hiver. Une évaluation de la situation sera effectuée le 1er décembre.

Extrait de la circulaire 7817.  Caroline Désir, Ministre de l’enseignement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.